Turkey’s Prime Minister Tayyip Erdogan (R) arrives at a meeting as he is flanked by officials and security guards in Ankara June 14, 2011. REUTERS/Umit Bektas

Arab Spring, Kurdish Summer

from NYT > Turkey by By SEBAHAT TUNCEL
It is time for Turkey?s oppressed Kurdish minority to demand greater autonomy and freedom.

AKP hopes for CHP contribution to new charter

by ANKARA – Hürriyet Daily News
Turkey?s ruling party is hopeful of receiving support from the main opposition as the country moves toward drafting a new constitution in the wake of Sunday?s election.

CHP’s plans to ‘change without destruction’

by ANKARA – Hürriyet Daily News
Main opposition leader Kemal Kılıçdaroğlu is planning to draw up a new road map for his party, including gradual changes to the internal regulations.

AKP ushering in ‘dominant-party system,’ says expert

by ISTANBUL – Hürriyet Daily News
Turkey is increasingly moving toward a ?dominant-party system? after the government?s stunning electoral victory last week.

Prime Minister Erdogan: Turkey’s Man of The People – TIME

Turkish democracy can rise to the Kurdish challenge | Yavuz Baydar

from World news: Turkey | guardian.co.uk by Yavuz Baydar

With a new civilian constitution, Turkey may be able to show the world that full democracy is possible in an Islamic country

Last Sunday’s elections in Turkey, won with a sweeping victory by the ruling Justice and Development (AK) party, brought the country much closer to conclusively tackling two major challenges: finding a solution to the chronic, and traumatic, Kurdish conflict; and replacing the restrictive constitution with a new, civilian one.

Election 2011: a victory for the West Bank, you say?

from istanbul notes by Aengus Collins
Turkey?s prime minister Tayyip Erdoğan, a man whose self-aggrandising style of leadership has already been coming in for increasing criticism, outdid himself in his victory speech following Sunday?s parliamentary elections. Sometimes public figures push themselves to a place beyond parody. This was one of those occasions.

Martin Schulz on the elections in Turkey

from Group of the Progressive Alliance of Socialists & Democrats in the European Parliament
Martin Schulz, President of the Group of Socialists and Democrats in the European Parliament, today welcomed the result of the Turkish elections in which both the AK Party and the social democratic oriented CHP have gained important victories. Martin Schulz S&D leader said: “This election result makes it possible for Turkey to maintain its political stability and to continue on the road to modernisation of the country with a view to further integration with the European Union.

Democracy in the Middle East: watch the Kurdish issue, Marianna Charountaki

from open Democracy News Analysis – by Marianna Charountaki
Democratic transformation in the Middle East will need a recognition and resolution of legitimate Kurdish claims. The Arab Spring provides a new setting for the challenge
The role of the Kurdish Issue is so closely inter-related to the democratic transformation of the Middle East that its resolution cannot be underestimated in achieving full democratization in the Middle East. Yet, a potential resolution would necessitate the prevalence of a rule of law intertwined with rights, and political, religious, cultural, and civic freedoms in the  entire Middle East; the Kurds constitute a significant proportion of the population in at least four crucial Middle Eastern states; namely, Iraq, Syria, Iran, and Turkey.

The complicated balance between listening and leading, and how it applies to politics in Europe

from Jon Worth by Jon
Look across Europe, and think of the calibre of its leaders. Merkel, Sarkozy, Cameron. Zapatero, Berlusconi, Tusk. Reinfeldt, Løkke, Pahor. Brussels with Barroso and Van Rompuy. This is not a quality lineup, not what one would classically call a statesman or stateswoman among the lot of them. Not a Schuman, an Adenauer, even a Delors or Kohl. With the danger of a Greek default drawing ever closer it?s not as if we can do without determined leadership in Europe.

A beacon of Islamic democracy

from Blogactiv by Florian Pantazi
When it comes to geopolitics, few major shifts are more important than the emergence of an Islamic democracy in Turkey. Long resisted by the Turkish military and its western allies, the accession to power of Erdogan?s AKP party in 2002 has provoked major changes for the better in Turkey?s economic performance, institutional architecture and foreign policy orientations.

Turkey’s election: AK all over again | The Economist

La nouvelle puissance turque à un tournant

by ACTURCA
Les Echos (France) 14 juin 2011, p. 18
Jacques Hubert-Rodier
Près de dix ans après leur arrivée au pouvoir en Turquie, l?AKP et son charismatique leader Recep Tayyip Erdogan ont de quoi se réjouir. Ils ont remporté une éclatante victoire aux élections législatives du dimanche 12 juin, avec 50 % des voix. Le Premier ministre va pouvoir former un gouvernement sans recourir à l?opposition.

Erdogan entre dans l?histoire

by ACTURCA
Le Temps (Suisse) 14 juin 2011
Delphine Nerbollier, Istanbul
Le parti islamique du premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a remporté les législatives dimanche dernier. Il devra négocier avec l?opposition, renforcée elle aussi
Recep Tayyip Erdogan est, depuis dimanche, le «maître des urnes». La presse turque était quasiment unanime hier pour en dresser le constat. Le parti du premier ministre turc a en effet réalisé un exploit en obtenant 49,9% des suffrages lors des élections législatives. Le Parti de la justice et du développement (AKP) engrange sa troisième victoire d?affilée lors de législatives et renforce même son score.

« Les Turcs ont voté pour la stabilité »

by ACTURCA
Lejdd.fr
13 juin 2011
Ahmet Insel, politologue et économiste turc, était l?invité d?Arlette Chabot lundi. Il a analysé le résultat des élections législatives turques, dont le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan est sorti renforcé dimanche. « Il y a plusieurs facteurs à cette réussite, mais le premier argument est une croissance exceptionnelle. L?économie turque a subi le choc de la crise, mais a rattrapé très rapidement la croissance, dès 2010. C?est un vote de stabilité », a-t-il analysé.Autre facteur de réussite d?Erdogan selon Ahmet Insel, la « stabilité politique ». « Il y avait trop de coalitions gouvernementales qui se faisaient se défaisaient dans les années 90, les électeurs ont donné leur confiance avec un taux de participation très élevé ».Le politologue a également précisé que la campagne électorale n?avait pas fait l?objet d?un débat sur l?islam et la laïcité. « Cette fois-ci, il n y a pas eu de débat sur l?Islam et la laïcité.

Erdogan, le nouveau sultan turc

by ACTURCA
Libération (France) 13 juin 2011, p. 2
Marc Semo
L?AKP, le parti islamo-conservateur au pouvoir à Ankara, a emporté les élections législatives hier. Le Premier ministre, qui ne cache pas ses ambitions présidentielles, va entamer son troisième mandat.

Turquie : le côté obscur d?Erdogan

by ACTURCA
Libération (Turquie), 14 juin 2011, p. 26
Nedim Gürsel
Lors de la campagne électorale qui vient de s?achever, le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a demandé au peuple un troisième mandat, prétendant qu?il était mieux placé que n?importe quel homme politique, qu?il soit de gauche, de droite ou du centre pour diriger le pays. Car il était devenu selon ses propres termes «maître» en la matière après neuf années au pouvoir (2002-2011). Son v?u a été exaucé par les urnes et son parti (l?AKP) vient d?obtenir, pour la troisième fois consécutive la majorité au Parlement et cela pour cinq ans. Un si long exercice du pouvoir use, mais ce n?est pas le cas d?Erdogan. Il reste toujours aussi populaire alors qu?il est entrain de devenir de plus en plus autoritaire. Issu d?un mouvement islamiste (Milli Görüs), il se disait «démocrate conservateur» au lendemain de sa première élection. Désormais il n?a pas besoin de qualificatif, il règne en maître et c?est tout.

Turquie : les jeunes désemparés par le score d?Erdogan

by ACTURCA
Parisien.fr, 13 juin 2011
Julia Küntzle
Avec 51%, le Premier ministre turc Erdogan a obtenu, dimanche, les clefs du Parlement. Pour les jeunes, majoritairement opposés à l?AKP, parti de droite de la Justice et du Développement issu de la mouvance islamiste, ces résultats sont cruels.

La victoire d?Erdogan rassure les milieux d?affaires turcs

by ACTURCA
La Tribune (France) 14 juin 2011, p. 6
Delphine Nerbollier, à Istanbul
Le patronat appelle à renforcer le processus d?adhésion à l?UE.
Les milieux d?affaires turcs ont salué la nette victoire du Parti de la justice et du développement (AKP) lors des élections législatives de dimanche. Avec 49,9 % des suffrages, l?AKP remporte une troisième victoire d?affilée mais ne parvient pas à rafler les deux tiers du parlement qui lui auraient permis de changer la constitution sans composer avec l?opposition. « La stabilité économique va continuer », juge Murat Yalçintas, président de la chambre de commerce d?Istanbul.

Turquie : une puissance grandissante en Méditerranée

by ACTURCA
L?Indépendant (France) 14 juin 2011
Jean Jolly
Aux difficultés de Béchir el-Assad en Syrie et de Mouammar Kadhafi en Libye fait écho la victoire électorale de Recep Erdogan en Turquie, un homme avec lequel Russes, Européens, Iraniens, Arabes et Israéliens devront compter davantage. Erdogan n?a pas obtenu la majorité qualifiée qui lui aurait permis de modifier rapidement la Constitution par la voie parlementaire, mais il est assez habile pour trouver les compromis et les alliances pour y parvenir par référendum. Cette réforme constitutionnelle lui offrirait l?occasion de devenir président de la République car il lui est interdit d?être une quatrième fois Premier ministre.

Erol Dora, député turc et chrétien

by ACTURCA
La Croix (France) 15 juin 2011
Céline Hoyeau
Premier élu chrétien au Parlement turc depuis 50 ans, Erol Dora s?est engagé à se faire le porte-parole des chrétiens et des minorités en Turquie.
Une élection historique : Erol Dora est le premier chrétien à entrer au Parlement turc depuis un demi-siècle. Élu dimanche pour un mandat de quatre ans, cet avocat de 47 ans, diplômé de la faculté de droit d?Ankara, est originaire des environs de Mardin, dans la région du Tur Abdin, foyer traditionnel des chrétiens syriaques. Durant sa campagne, il s?était engagé à se faire le porte-parole des chrétiens en Turquie et, plus largement, des minorités du sud-est anatolien.

Erol Dora premier député chrétien syriaque depuis la fondation de la République turque

from YOL (routes de Turquie et d’ailleurs) by anne

Le 12 juin 2011 a été  un grand jour pour les Chrétiens  Syriaques de Turquie. L’avocat Erol Dora a été élu député de Mardin. Il sera le premier Chrétien syriaque à siéger  à l’  Assemblée  depuis la fondation de la République.  Entre 1923 et 1964,  il y a eu une vingtaine de députés Arméniens en Turquie. Mais jamais aucun Syriaque. J’en ignore la cause qui doit tenir à des caractéristiques propres à cette communauté jadis importante, mais qui ne compte plus que 15000 personnes. Les Arméniens de Turquie sont environ 60 000 et les Grecs ne forment plus qu’une micro communauté d’environ 7000 personnes.

 

Turkey: Time Up for a Kurdish Compromise?

by k_kumkova
Turkey?s June 12 general election saw the pro-Kurdish movement score its biggest-ever parliamentary victory, with an increase from 20 to 36 seats in the country?s 550-member parliament. Ironically, though, the triumph comes as hopes for a peaceful solution to meeting Kurdish demands are fading.

Tagged in: , , , ,

%d bloggers like this: